La Saponification à Froid

J’utilise la méthode de saponification à froid qui permet d’obtenir des savons surgras et riches en glycérine.

Le savon est le produit d’une réaction chimique entre des beurres et des huiles et une solution alcaline (ici, l’hydroxyde de sodium). Le résultat de cette réaction donne du savon et de la glycérine.

Dans le cadre de la saponification à froid, les huiles végétales sont mises en excès par rapport à la quantité de soude nécessaire à la réaction de saponification. La soude ne peut alors transformer toute l’huile présente dans le savon. Il reste donc une part d’huiles non saponifiée dans le savon. C’est ce que l’on appelle le « surgras ».

Le surgras permet de réduire le pouvoir détergent du savon et ce qui donne un savon très doux qui protège le film hydrolipidique de votre peau.

Mais ce n’est pas tout ! La glycérine issue de la saponification joue aussi un rôle important. Contrairement aux savons industriels dans lesquels elle est retirée pour être vendue séparément, la glycérine est conservée dans le savon à froid. C’est un très bon agent hydratant. Grâce à elle, finie la sensation de peau tiraillée après la douche !

Concrètement comment ça se passe ?

Après avoir pesé tous les ingrédients et mixer jusqu’au début de la réaction de saponification, la pâte à savon est coulée dans des moules.

Environ 24 heures plus tard, le savon peut être démoulé et découpé en pains.

Avant de pouvoir être utilisé, le savon doit sécher pendant environ un mois. On appelle cette période la « cure ».

La cure permet la finalisation du processus de saponification ainsi que le séchage du savon. Plus le savon perd en eau plus sa durée d’utilisation sera prolongée.

Après la cure, chaque savon est pesé et ébavuré. Je coupe les angles des savons avec un économe pour que sa prise en main soit plus agréable !

A noter que contrairement à la saponification à chaud, la saponification à froid est un procédé qui requière très peu d’énergie et est très économe en eau.

Les ingrédients des savons Ipomée : Des huiles bio, de la couleur et des senteurs !

Vous l’avez peut-être remarqué, j’aime beaucoup jouer avec les techniques de marbrage ! Ce côté créatif me passionne depuis plusieurs années et j’ai souhaité conserver cet aspect dans la gamme de savons que je propose.

Les colorants que j’utilise sont issus d’extraits végétaux. Certains sont bruts tels que l’ortie (que je ramasse, fait sécher et broie avant incorporation) et le cacao, d’autres sont légèrement transformés pour obtenir un pigment puissant en petite quantité. C’est le cas du Génipa (Le Bain Bleu).

Les huiles végétales sont issues de l’agriculture biologique. Chaque huile est choisie en fonction des propriétés qu’elle apporte au savon : Dureté, qualité de la mousse, onctuosité, etc.

Actuellement, je recherche d’un producteur d’huile de tournesol locale. C’est l’huile que j’utilise le plus dans mes recettes, notamment parce qu’ elle est produite en France. C’est en bonne voie 😉 !

Les savons sont parfumés avec des huiles essentielles biologiques. Quant à la boite en carton qui emballe chaque savon, elle est produite par l’entreprise voisine Press Vercors, située à Saint-Sauveur, en Isère. Elle est recyclable.

Panier